Les questions éthiques

«L’éthique…c’est le mouvement même de la liberté qui cherche une vie bonne, dans la sollicitude envers autrui et dans un juste usage des institutions sociales» dit le philosophe Paul Ricoeur dans son livre  Soi-même comme un autre  (Seuil, Paris, 1990).
Les questions éthiques posées par la biologie de synthèse seront abordées en ce sens, de manière très ouverte, afin de dresser un large panorama de ces questions et des pistes de réponses proposées par les différents acteurs concernés (chercheurs, industriels, pouvoirs publics, grands organismes publics et privés, Communauté européenne et organismes internationaux, associations et ONG…).

Différents niveaux du questionnement éthique : 
  • Le classique rapport entre bénéfices et risques, avec une réflexion relative à l’appréciation et à la gestion des risques : éthique des risques et éthique de la responsabilité des chercheurs et industriels.

  • Un questionnement sur les buts poursuivis par les différents acteurs de la biologie de synthèse, notamment à travers l’intention clairement affichée de construire des organismes nouveaux.
 
  • Le statut des êtres vivants que la biologie de synthèse produits ainsi que la question de la brevetabilité du vivant et de la propriété intellectuelle.

  • La question de la justice sous l’angle de la souveraineté et de la sécurité alimentaire des pays en voie de développement, mais aussi de la biodiversité et du creusement du fossé technologique avec ces pays.

  • Enfin, l’impact de la biologie de synthèse sur notre rapport au vivant et à la vie, avec les notions de fabrication, de contrôle et de création du vivant et celle de « vie artificielle ».


A partir de votre expérience et/ou de vos réflexions quelles sont pour vous les questions éthiques qui se posent en biologie de synthèse? Merci de témoigner.


N.B. : Ce texte est un document de travail qui pourra donc évoluer et être complété ou amendé.

Le Groupe Européen d'Ethique des Sciences et des Nouvelles Technologies

L'EGE est une instance pluraliste, indépendante et pluridisciplinaire qui a pour mission d'examiner les questions éthiques liées aux Sciences et aux Nouvelles technologies et sur base de son travail, de soumettre des avis a la Commission européenne dans le cadre de l'élaboration de législations ou de la mise en place de politiques communautaires.

Le Groupe est une instance neutre composé de quinze experts nommés para la Commission européenne pour leur expertise et leurs qualités individuelles.

Pour chaque avis qu'il doit émettre, le Groupe organise une table ronde publique, préalable à l'adoption de l'avis. Des représentants des Institutions de l'Union européenne experts dans les domaines concernés, des personnes représentant différents intérêts, y compris des ONG, des organisations représentatives de personnes malades, des organisations représentant les consommateurs et des organisations représentant l'industrie sont invitées à participer aux débats.

Pour en savoir plus sur l'EGE

Le mandat 2011-2016
Les publications du Groupe