Biologie de synthèse : développements, potentialités et défis

Informations complémentaires

Présentation du rapport

Champ nouveau pour la recherche et l'innovation, la biologie de synthèse ouvre un potentiel économique devenu un enjeu de compétition internationale.

Son émergence et son évolution rapide s'appuient sur la puissance de la biologie moléculaire et sur les modèles mathématiques qui en intègrent les résultats, ainsi que sur la diminution des coûts du calcul scientifique et de la lecture et écriture de l'ADN. S'agissant de recherches dont les applications pourraient intéresser les domaines de la santé, du vivant, de l'énergie et de l'environnement, il est essentiel de prendre en compte, très en amont, les préoccupations éthiques et sociétales qu'elles peuvent susciter.
 
La Stratégie nationale de recherche et d'innovation (SNRI), définie par le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche en 2009, a donc inscrit cette discipline émergente parmi les défis prioritaires. A ce titre, le Ministère a passé commande à un groupe de travail de ce rapport de synthèse, porteur de recommandations sur le développement de cette technologie émergente.

La création de l'Observatoire placé auprès du CNAM correspond à la mise en oeuvre par le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche d'une des recommandations de ce rapport.
 
  • Dates
    Paru le 14 décembre 2011
  • Auteur(s)
    Groupe de Travail "Biologie de Synthèse" animé par François Képès
  • Éditeur
    Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche